Historiettes

Le SMS

À la lecture de son texto, la tête soudainement lui tourne, le vide l’absorbe.

Il n’a pas vu venir le coup – au bord de l’asphyxie, il cherche à s’appuyer dans les cordes, consulte l’horloge de sa raison, voudrait tenter de temporiser – mais ça ne suffit pas. Dans ce round, il n’y a pas d’arbitre ni de règle. Son destin entame le compte à rebours, il a déjà un genou à terre.

Il tourne en rond, cède à cette envie d’allumer un bâton d’encens, mais même le velours de son parfum n’arrive pas à chasser ce sentiment visqueux. Il sent cette lave consumer son ventre et ravager ses sentiments.

Puis la douleur se diffuse, plus dense, plus noire.

Il tombe sur son lit, fixe le plafond – se perd dans le néant, tourne comme un damné sous son propre gibet, s’inspecte par en bas, se balance au bout de ses illusions. Il voudrait effacer les cœurs gravés dans l’écorce de sa niaiserie, s’extraire de cette sombre camisole, mais tout le sangle.

Comme cette corneille croassant sur les cimes à votre passage, la noire déraison de l’imposture plane sur ses convictions, son chant désaccordé accompagne les dernières illusions ; elle reste un instant immobile et plane ensuite dans l’air, suspendue à ses attentes comme un fil à l’espoir. Enfin il rompt et sur le buvard de son amour,  son cœur éclabousse par petites giclées ternes le temps désormais arrêté.

lire la suite:

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *