Historiettes

Campanie

NAPOLI

Comment de situer devant la délicatesse du Christ Voilé placé au centre de la Chapelle de Sansevero. On se dit qu’il y a là tout le paradoxe de son mythe et l’on se prend alors à penser que peu importe la vérité, seul cet incroyable message, le sens même de sa fragile conception prend forme sous l’expression magnifiée que cette histoire inspire aux artistes, aux mystiques et aux sens même de nos perceptions.

TORRE DEL GRECO

La violence de l’orage gonfle en quelques instants des ruisseaux sur lesquels flottent les poubelles oubliées sur le trottoir. Les pieds dans l’eau de cette banlieue napolitaine, on se demande si l’état dans lequel s’abandonne la ville est à mettre au compte d’une théorie de l’absurde que plus personne n’entend.

Ce n’est ni une nation ni une municipalité qui est à rendre responsable, c’est encore ce sentiment étrange d’avoir atteint là une des limites de notre système sans qu’aucune solution n’ait été avancée.

[su_spacer size= »80″]

VÉSUVE

Voir dans ses fumerolles, la dentelle de cette force où chaque habitant, chaque animal végétal ou minéral de cette planète, en est le fil dérisoire.

[su_spacer size= »80″]

POMPEI

Trempé par cette pluie verte qui inonde le centre du cirque pompéien, on dérive soudainement comme il y a 2000 ans, transporté par l’esquif d’un passé qui nous rassemble tous.

Penser un seul instant à la délicatesse des œuvres qui ornent ces demeures et vous serez convaincu que la trame du temps est un voile qui ne recouvre que l’instant.

La fuite de ses habitants saisis dans la douleur de l’asphyxie donner au calibre du drame la saisissante impression de nous en être évadé à temps.

Il y a dans la forme de ce chien pétrifié, toute l’agonie d’un monde aux portes de l’enfer.

(octobre 2012)

Image 1

lire la suite:

Soyez le premier à laisser un commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *